Une taxe sur les panneaux photovoltaïques?

Le secteur du photovoltaïque a souvent fait l’objet de controverses, notamment à cause de la suppression des certificats verts, de plusieurs rumeurs sur d’éventuelles nouvelles taxes, etc. Un remue ménage qui sème le doute et engendre de nombreuses interrogations justifiées à propos du secteur du photovoltaïque. Les panneaux solaires constituent toujours un excellent investissement. Néanmoins, nous comprenons les nombreuses questions qui nous sont posées à propos des taxes dont tout le monde parle. Penchons-nous sur le sujet ensemble.

Une taxe sur les panneaux photovoltaïques ?

C’est une très bonne question. Comme nous l’avons dit plus haut, le secteur du photovoltaïque a été secoué par de multiples informations à propos des taxes, et ce, à plusieurs reprises et depuis des années. Dans les journaux, sur Internet, à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, … Aucun média n’a été épargné. Fake news? Indécision du gouvernement? Beaucoup de questions nous viennent à l’esprit. Qu’en est-il aujourd’hui? Cette taxe va-t-elle effectivement voir le jour? Si oui, quand? À qui s’adressera-t-elle et dans quelle mesure?

Voici un petit résumé chronologique de tout ce qu’il s’est passé depuis 2016 à propos de la taxe sur les panneaux photovoltaïques. Nous espérons que cela vous aidera à y voir plus clair.

  • 2016 : taxe reboutée par le conseil d’état
  • 2017 : taxe approuvée sous un autre nom pour le 1/1/2020
  • 2018 : flou sur le montant de cette taxe
  • 2019 : janvier : exonération de la taxe promise par Mr Crucke
  • 2019 : juin : exonération de la taxe jusque 2025 (accord du gouvernement wallon)
  • 2019 : octobre : taxe demandée par la Cwape
  • 2019 : décembre : taxe à revoir en Avril 2020

Une taxe sur les panneaux photovoltaïques: et puis quoi encore?

Chers clients,

Nous, Finale 24, sommes désolés de devoir supporter ce carrousel d’idées et de jeu d’influence sans pouvoir vous informer de manière précise et correcte, ce qui devrait être notre rôle.

Merci de votre compréhension.

Retour